TECHNIQUE DE COMBAT

Inspiré des formes de combat traditionnelles, le Viet Vo Dao utilise  diverses techniques biomorphiques, zoomorphiques et techno-morphiques, pour attaquer ou riposter, se protéger ou se défendre, projeter ou annuler une offensive, neutraliser ou forcer l’adversaire à abandonner.

Un  cycle d’enseignement  s’étale sur une période définie et se découpe en phases d’apprentissage de techniques :

Les techniques de bases, les techniques dites évoluées et les techniques dites  supérieures.

 

  • Les techniques de base illustrent l'utilisation des différentes parties du corps pour attaquer ou se protéger. Ce sont la base de tout enchaînement.

 

  • Les techniques évoluées complètent les bases et mettent en scènes le corps  dans son  utilisation en tant que générateur, vecteur et détourneur d’énergie cinétique.

Elles démontrent aussi  les interactions existantes entre les parties létales du corps. Outre l’utilisation des pieds et des poings, on trouve dans le Viêt Võ Dao une multitude de techniques évoluées comme  le déplacement, la lutte, la self-défense.

  • Les techniques supérieures telles que les ciseaux, les balayages, les projections, les clés etc. Mêlant les techniques de base (poings, pieds, coudes, genoux, sauts…), les techniques de self-défense (dégagements, étranglements, projections).

Elles exploitent pleinement les propriétés zoomorphiques,  biomorphiques et techno-morphiques de l’arsenal du corps humain.  

Que se soit dans des contextes d’attaques données ou subies en situations contraintes ; ou dans la pratique des Quyens (enchaînements de mouvements codifiés) autant que dans le combat à proprement parlé, un  cycle d’enseignement est très complet et varié.

La pratique couvre également le travail des armes – courtes ou longues articulées et ou de jet : bâton, épée, sabre, couteau, éventail, hallebarde etc.

 

« La » Caractéristique du Viet Vo Dao est le Don Chan (le ciseau volant) qui consiste à attraper l’adversaire avec ses jambes afin de le renverser pour le contrôler au sol.

 

Ces mouvements s’effectuent sur plusieurs niveaux, avec leurs degrés de difficultés :
Aux jambes (débutants) à la taille (évolué), à la tête (supérieur).
 
 

KIM HO BA, le Tigre Jaune,  91260 Juvisy-sur-Orge.

E-Mail: jonas.herve.nyemb@gmail.com Tel : +33 (0)6.01.31.02.17

© 2017 Tigre-Jaune.com